Présidentielle: Macron assure que s'il est réélu, Castex restera à Matignon la semaine prochaine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président Emmanuel Macron (D) et le Premier ministre Jean Castex lors d'un conseil des ministres à l'Elysee  à Paris le 9 juin 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le président Emmanuel Macron (D) et le Premier ministre Jean Castex lors d'un conseil des ministres à l'Elysee à Paris le 9 juin 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

En cas de réélection d'Emmanuel Macron dimanche, le Premier ministre ne changera pas. Interrogé sur la présence de Jean Castex la semaine prochaine et jusqu'au 1er mai au moins, le président-candidat a répondu par l'affirmative, lors de son ultime déplacement de campagne à Figeac, dans le Lot.

"Oui!", a-t-il dit à des journalistes, "parce que d'abord il faut une transition et que c'est un homme formidable, qui a fait un boulot extraordinaire".

"Il est important que dans ce contexte de guerre et de tension très forte sur le pouvoir d'achat, il puisse y avoir une gestion des affaires courantes très réactive, car il pourrait y avoir des mesures d'urgence qu'il faudra prendre dans les prochains jours. Il faut de la continuité", a-t-il précisé sur BFMTV, tout en insistant qu'il fallait d'abord attendre le résultat dimanche soir du second tour de la présidentielle qui l'oppose à Marine Le Pen.

876450610001_6304759865001

Le Premier ministre avait annoncé qu'il présenterait sa démission et celle de son gouvernement "dans les jours qui suivent" une éventuelle réélection d'Emmanuel Macron. Un gouvernement, même démissionnaire, peut continuer à gérer les affaires courantes jusqu'à la nomination d'un nouveau.

Un agenda à mettre en place

S'il est réélu, le président-candidat aurait jusqu'au 13 mai maximum pour organiser sa propre réinvestiture, une obligation institutionnelle dont il peut choisir la date exacte. Mais au vu du contexte international, souligne son entourage, il pourrait préférer être réinvesti avant le 9 mai, date du "jour de la victoire" de la Seconde guerre mondiale en Russie, commémoration que Vladimir Poutine pourrait vouloir marquer par une offensive d'ampleur en Ukraine.

Emmanuel Macron voudrait avoir sa nouvelle "équipe prête" à ce moment-là, selon la même source. Ces dates ne sont pas encore fixées et dépendront de l'écart dont il disposera dimanche en cas de réélection: s'il est serré, la pression sera plus forte pour agir plus vite et lancer "un message d'unité", estime-t-on de même source.

Ses premiers déplacements, rappelle son entourage, seraient, comme le président sortant l'a déjà indiqué, d'aller rendre visite à des soldats blessés, de fleurir la tombe de sa grand-mère à Bagnères-de-Bigorre et de se rendre à Berlin pour rencontrer le chancelier Olaf Scholz, des visites qui auront lieu probablement après sa réinvestiture.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles