Présidentielle : Ménard voterait Pécresse en cas de duel avec Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Valérie Pécresse
    Femme politique française
  • Éric Zemmour
    Journaliste, écrivain et homme politique français
  • Robert Ménard
    Journaliste, essayiste et homme politique français
Robert Ménard a affirmé dimanche qu'il voterait Valérie Pécresse en cas de duel face à Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. (image d'illustration)
Robert Ménard a affirmé dimanche qu'il voterait Valérie Pécresse en cas de duel face à Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. (image d'illustration)

Robert Ménard, maire de Béziers et soutien de Marine Le Pen dans la course à l?Élysée, a affirmé dimanche 9 janvier qu?il voterait Valérie Pécresse au cas où celle-ci affronterait Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle.

Invité de BFMTV, Robert Ménard s?est alarmé de la division à l?extrême droite entre la candidate du Rassemblement national (RN) et l?ex-polémiste Éric Zemmour (Reconquête !), estimant qu?il serait « suicidaire d?avoir deux candidats pour la droite de la droite » avant le premier tour.

« Vous jouez avec le feu », a-t-il ajouté à l?adresse des deux candidats. « Si vous continuez ça, Valérie Pécresse sera au second tour et je voterai pour elle », a poursuivi M. Ménard, partisan de l?union des droites. « Je n?hésiterai pas une seconde à voter Pécresse », la candidate de LR, a-t-il insisté, soulignant n?avoir « jamais confondu Valérie Pécresse avec Emmanuel Macron ».

À LIRE AUSSIMichel Richard ? Pécresse au secours de Zemmour

Marine Le Pen « moins brutale » qu?Éric Zemmour

Proche du Rassemblement national mais aussi grand ami d?Éric Zemmour, Robert Ménard a apporté officiellement son parrainage vendredi à Marine Le Pen qu?il juge « moins brutale » et plus proche des gens que l?ancien journaliste du Figaro. À propos des 500 parrainages d?élus nécessaires pour pouvoir être officiellement candidat à la présidentielle, mécanisme dénoncé par Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, Robert Ménard souhaite pouvoir rétablir l?anonymat.

À LIRE AUSSICom [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles