Présidentielle : comment l'exécutif veut rassurer les candidats sur la tenue du scrutin

·1 min de lecture

L'élection présidentielle va-t-elle bien se dérouler comme prévu ? C'est pour assurer la bonne tenue du scrutin en temps de crise sanitaire que le Premier ministre Jean Castex réunit mardi à 11 heures, en visio-conférence, les chefs de partis politiques représentés au Parlement ainsi que les candidats déclarés à la présidence de la République. L'enjeu de cette réunion est éminemment très politique.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

La concertation pour tenter de rassurer

La concertation, c'est le mot d'ordre à Matignon, dans l'objectif de rassurer. En clair, Jean Castex va écouter les positions des candidats sur plusieurs sujets comme les jauges de personnes pour les meetings , l'organisation des débats, ou encore les conditions pour faire du porte-à-porte.

Le sujet est très sensible parce que tous les candidats sont conscients que cette campagne présidentielle, sous Covid-19, est hors normes et même sauvage, avec des règles qui ont déjà beaucoup évolué et qui seront sans doute encore mouvantes jusqu'au second tour prévu le 24 avril.

>> LIRE AUSSIPrésidentielle 2022 : quelles sont les dates à retenir avant le scrutin ?

Emmanuel Macron aura un temps d'avance

Surtout, tous les candidats sont gênés parce qu'ils savent qu'en étant président sortant, Emmanuel Macron , qui ne s'est toujours pas déclaré candidat, dispose d'un atout majeur : c'est lui qui décide de tout. Il aura donc, en permanence, un temps d'avance sur tous les prétendan...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles