Présidentielle : les leaders de la gauche sont d'accord pour discuter avec Yannick Jadot

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Est-ce le début d'une candidature commune pour 2022 ? Jean-Luc Mélenchon, Olivier Faure, Fabien Roussel et Benoît Hamon, leaders de La France Insoumise (LFI), du Parti socialiste (PS), du Parti communiste (PCF) et de Générations, ont répondu oui à Yannick Jadot. Le député européen EELV a proposé lundi 29 mars sur France Inter aux écologistes et à la gauche de se mettre autour d'une table afin de construire un "grand projet d'espérance" pour 2022.

"Oui", a laconiquement répondu dans un tweet le fondateur de Générations et ex-candidat à la présidentielle Benoît Hamon, tandis que le secrétaire national du PCF Fabien Roussel s'est dit "prêt à rencontrer tous les candidat-es ou responsables des partis de gauche". Jean-Luc Mélenchon a, lui, dit être "prêt à rencontrer personnellement" Yannick Jadot, "comme nous l'avions fait en 2017 avant que vous rejoigniez Benoît Hamon'.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Parlons du fond"

Olivier Faure, le patron du PS, a dit avoir appelé Yannick Jadot pour lui dire son "accord sur sa volonté de construire un projet commun qui conduise à un candidat commun", pour "sortir de la division et se mettre à la hauteur des enjeux".

Yannick Jadot défend la nécessité de se mettre d'accord sur "un processus de désignation" et "un projet de conquête". Le candidat à la primaire écologiste juge notamment que la gauche, "divisée" n'a "aucune chance de gagner" l'élection présidentielle prévue au plus tard le 13 mai 2022. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi