Présidentielle: LaREM appliquera les jauges pour ses meetings

·2 min de lecture
Le président Emmanuel Macron dans la cour de l'Elysée, le 20 décembre 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le président Emmanuel Macron dans la cour de l'Elysée, le 20 décembre 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

La majorité va appliquer dans ses meetings électoraux pour la présidentielle les jauges annoncées lundi par le Premier ministre Jean Castex, même si les activités politiques sont protégées par le Conseil constitutionnel.

"Les règles constitutionnelles ne permettent pas de fixer des jauges aux réunions politiques. Mais évidemment la majorité présidentielle s'imposera de respecter les jauges fixées dans tous ses événements", a annoncé sur Twitter le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

"Tout organisateur de meeting doit faire attention"

"Je participerai au titre de LaREM à la commission réunie par le ministre de l'Intérieur sur l'organisation de l'élection présidentielle. Mais il va d'ores et déjà de soi que nous appliquerons les jauges décidées pour tous les événements", a confirmé son délégué général Stanislas Guerini, également sur Twitter, à moins de quatre mois du scrutin présidentiel.

"Tout organisateur de meeting doit faire attention, quel serait un candidat qui voudrait accéder à la fonction suprême et qui ne serait pas en capacité de protéger les gens qui sont avec lui présents?", s'est interrogé mardi sur Franceinfo Thierry Solère, député LREM et conseiller politique d'Emmanuel Macron, tout en reconnaissant "qu'il y aura probablement moins de Français dans des réunions publiques à l'heure du Covid que sans Covid."

"Pour freiner le variant Omicron" qui alimente la hausse des contaminations au Covid-19, le Premier ministre Jean Castex a annoncé lundi soir le retour des jauges, fixées à 2.000 personnes maximum en intérieur et 5.000 en extérieur. Mais le chef du gouvernement a précisé que les meetings de la campagne électorale ne seraient pas concernés par ces mesures.

"Les activités politiques et électorales sont soumises à des dispositions spécifiques dans notre droit constitutionnel qui leur assurent (...) une protection encore plus forte", a-t-il expliqué.

Une commission sur l'organisation de la présidentielle

Plusieurs artistes, comme Julien Doré, Eddy de Pretto ou Hoshi, ont ironisé sur les réseaux sociaux sur les nouvelles règles anti-Covid appliquées aux concerts mais pas aux meetings politiques.

Jean Castex a aussi annoncé lundi qu'une commission sur l'organisation de l'élection présidentielle serait "sans doute" réunie par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, en présence de toutes les formations politiques.

Cette commission permettra de "nous accorder sur des règles qui soient évidemment protectrices par rapport à la situation sanitaire mais qui tiennent compte de la spécificité de cette activité fondamentale, c'est-à-dire finalement de l'exercice de la démocratie", a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles