Présidentielle : l’étonnant colis envoyé par un candidat pour obtenir des parrainages

·2 min de lecture

Un candidat à la présidentielle s’est illustré en envoyant des paquets de chips à plusieurs élus ruraux en espérant leur signature, indique France Bleu.

La quête des 500 signatures pour obtenir sa candidature à l'élection présidentielle réserve parfois de bonnes surprises. Comme l'a repéré France Bleu, plusieurs élus ruraux, dont Roch Chéraud, le maire de Saint-Viaud, en Loire-Atlantique, ont eu la surprise de recevoir des colis de paquets de chips de la part d'un candidat à la présidentielle, qui espérait obtenir leur parrainage. « Hé bien non, on n'achète pas un parrainage d'un élu de la République, même avec un paquet de chips », a affirmé l'édile dans un post Facebook.

« Après les coups de fil, les mails dans les spams ou dans la boite de réception, les courriers en mairie et même à la maison, un colis reçu par la poste avec des timbres en francs en mairie », a-t-il ajouté pour pointer du doigt l'insistance de son interlocuteur. Le candidat en question est Nicolas Miguet, le président du Rassemblement des contribuables français, qui, depuis 2002, tente de se présenter à chacune des présidentielles, sans toutefois ne jamais parvenir à obtenir les 500 parrainages d'élus nécessaires.

France Bleu explique également la raison pour laquelle Nicolas Miguet se tourne vers des paquets de chips pour « amadouer » les élus. Un clin d'œil, visiblement, à l'usine située près de chez lui qu'il décrit comme « une ferme voisine ». « Qu'on se le dise, je ne ferai pas de Chip – Pendale pour ce monsieur, ni pour les autres du même style », lui a répondu Roch Chéraud, qui n'a visiblement pas été convaincu par son initiative [...]

Lire la suite

VIDÉO - Hélène Thouy : "Je n’ai pas la prétention aujourd’hui de dire que je veux gouverner la France"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles