Présidentielle: Jean-Luc Mélenchon confie ne pas être sorti "indemne" des résultats du premier tour

·1 min de lecture
Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV, le 19 avril 2022. - BFMTV
Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV, le 19 avril 2022. - BFMTV

876450610001_6304412807001

Une défaite qu'il a facilement reconnue, mais qui le marque. Jean-Luc Mélenchon, invité exceptionnel de BFMTV ce mardi soir, est revenu sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Arrivé en troisième position derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le candidat de la France insoumise a livré son sentiment sur ce scrutin. "Je ne sais pas si un événement comme celui-là peut se digérer", a commencé le député des Bouches-du-Rhône.

"Quand vous avez le sentiment qu'un destin ou une tâche vous passe entre les doigts, vous n'en sortez pas indemne", a-t-il aussi confié à Bruce Toussaint sur notre antenne. "J'ai appris une chose: c'est qu'il ne faut pas confondre son état d'esprit, son humeur personnelle, ce que l'on ressent, avec la cause qu'on sert", a-t-il poursuivi sur BFMTV.

"Là j'ai la pratique qui me permet de me positionner"

Jean Luc Mélenchon a recueilli 21,95% des voix au premier tour de cette élection, un score record pour le candidat de gauche qui avait obtenu 19,58% des scrutins exprimés en 2017. Lors de la précédente élection, le candidat avait tardé à prendre la parole, préférant attendre plutôt les résultats définitifs pour s'exprimer. Une posture qui avait fait couler beaucoup d'encre au sein de la gauche.

"Là j'ai la pratique qui me permet de me positionner dans les événements de manière différente", a-t-il conclu.

Jean-Luc Mélenchon a appelé, dès le soir du premier tour de l'élection présidentielle, à "ne pas donner une seule voix à madame Le Pen" au second tour.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles