Présidentielle : Jadot veut « renationaliser » EDF

·1 min de lecture
Yannick Jadot le 8 décembre 2021.

Le candidat écologiste propose de transformer le fournisseur d'électricité en établissement public industriel et commercial, détenu à 100 % par l'État.

EDF sera-t-elle bientôt nationalisée ? C'est en tout cas le souhait de Yannick Jadot qui a proposé, ce dimanche 16 janvier, un changement de statut pour le groupe en le transformant en établissement public industriel et commercial (EPIC). « L'électricité est un bien commun. Il faut renationaliser l'EDF comme un établissement public EPIC », a twitté Yannick Jadot. « Ce que je veux, c'est qu'EDF devienne un outil stratégique puissant, cohérent, au service de la transition énergétique », a expliqué le député européen au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

« Quand l'Etat ferme une centrale nucléaire, on paye des indemnités astronomiques à EDF et aux actionnaires. Aujourd'hui vous avez un opérateur EDF qui, à travers les décisions du gouvernement, est en train de se faire hara-kiri pour que Total et Engie fassent des records de bénéfices et versent des dividendes astronomiques à leurs actionnaires », a-t-il dénoncé. Selon lui, passer de presque 84 à 100 % du capital d'EDF pour l'Etat, ça coûte « autour de 5 à 6 milliards d'euros, c'est beaucoup moins cher ».

EDF accumule les déboires alors que le gouvernement lui a demandé d'augmenter de 20 % le volume d'électricité nucléaire vendu à prix réduit à ses concurrents cette année, afin de limiter la hausse des prix de l'électricité pour les consommateurs. Le candidat écologiste demande une commission d'enquête parlementaire après le « fiasco absolu » de l'EPR de Flamanville. « Personne, pas un ministre, pas un responsable d [...] Lire la suite

VIDÉO - L’impact des déchets plastiques et de la pollution de l’eau sur notre santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles