Iran: le réformateur Massoud Pezeshkian vainqueur de l'élection présidentielle

Le candidat réformateur Massoud Pezeshkian a gagné le deuxième tour de la présidentielle en Iran, devant l'ultraconservateur Saïd Jalili, selon les médias d'État ce samedi 6 juillet 2024. Dans sa première prise de parole, il assure vouloir tendre « la main de l'amitié à tout le monde ».

Quelque 60 millions d'Iraniens étaient appelés aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle vendredi 5 juillet, un mois et demi après la mort de l'ancien président à Ebrahim Raïssi. Selon les chiffres officiels, la participation s'est établie à 49,8% soit 30,5 millions de votants, légèrement supérieure à celle du premier tour, signale notre correspondant Siavosh Ghazi. Massoud Pezeshkian a remporté 16,38 millions (53,7%) des suffrages et Saïd Jalili 13,53 millions (44,3%).

C’est donc une victoire confortable pour les réformateurs qui avaient appelé les abstentionnistes du premier tour à se mobiliser pour barrer la route à l’ultra-conservateur Saïd Jalili. Ils ont réussi à mobiliser une partie de leurs électeurs traditionnels qui avaient boycotté les urnes ces dernières années, signale notre correspondant. La participation au second tour a été en légère hausse pour atteindre les 50 %. Et c'est une « surprise », selon Kian Habibian de l'association d'étudiants iraniens à l'étranger We are iranian students. La participation est au « cœur du débat pour le régime et le guide suprême parce qu'il disait que le moindre vote - peu importe le candidat- était un un vote d'approbation du système en place. On sait que le régime a à plusieurs reprises essayé de de trafiquer les chiffres... »


Lire la suite sur RFI