Présidentielle : Hidalgo promet une très grosse augmentation de salaire aux enseignants

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Anne Hidalgo, qui doit officialiser dimanche 12 septembre sa candidature à la présidentielle, veut faire de l'école une de ses priorités, et juge possible sur un quinquennat de "multiplier par deux au moins" le salaire des enseignants, dans son livre "une femme française" à paraître le 15 septembre. Appelant à un "grand mouvement de revalorisation des salaires" dans l'éducation, Anne Hidalgo croit "possible, sur la durée d’un quinquennat, de multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves. Ou, pour commencer, d’aligner a minima le salaire des nouveaux professeurs sur le salaire médian des titulaires d’un bac +5", ajoute-t-elle dans son livre que l'AFP a pu consulter. "Certes le coût - en moyenne 9.000 euros par an et par jeune tout au long de la scolarité - sera nécessairement plus important. Mais je l’assume. C’est le prix à payer pour transformer l’école et réduire le nombre de 'décrocheurs'", assure-t-elle.

Revenant dans son ouvrage sur les métiers des "invisibles" (soignants, caissières, etc.), ceux qui "tous les jours de l’année, épidémie ou pas, font marcher la société", elle juge en outre qu'"il serait tout à fait supportable économiquement de relever tous les salaires, par exemple la CFDT propose une augmentation générale de 15%. C’est pour moi une piste solide". Anne Hidalgo entend aussi "revoir de fond en comble le financement de la protection sociale", et veut "un grand plan pour sauver l'hôpital public".

>> A lire aussi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance récolte : Emmanuel Macron annonce une aide conséquente de l’Etat pour les agriculteurs
Brexit : l’avertissement de l’UE au Royaume-Uni sur l’Irlande du Nord
Cybersécurité : les services de l'Etat se préparent pour une présidentielle à haut risque
Le PSG signe un partenariat avec une plateforme de cryptomonnaies
Le gouvernement prévoit une dette et un déficit publics plus bas que prévu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles