Présidentielle : Hidalgo, Montebourg, Jadot, Piolle, Roussel… Comment les départager?

·1 min de lecture

La liste des possibles candidats s'allonge, mais combien seront-ils au final, à gauche, au premier tour de l'élection présidentielle 2022? Ce week-end, des proches d'Arnaud Montebourg ont annoncé le lancement d'un mouvement politique destiné à soutenir une éventuelle candidature de l'ancien ministre. Et ceux d'Anne Hidalgo, dont le nom revient avec insistance depuis plusieurs semaines, la mise en ligne prochaine d'une "plateforme d'idées". "Je réfléchis à un nouvel engagement. (...) Les idées que j'ai portées depuis longtemps sont devenues centrales et majoritaires dans notre pays", expliquait le premier dans le JDD fin octobre. "Je prendrai toute ma part. (...) Les Français ne veulent pas qu'on les enferme dans un second tour Macron-Le Pen…", indiquait la seconde ce dimanche dans le JDD.

Dans un cas comme dans l'autre, pas d'annonce officielle à un an et demi de l'échéance. Or, ils ne sont pas les seuls prétendants. Après un appel à l'unité à l'été 2020, chacun tente aujourd'hui de préparer au mieux le terrain, en attendant que l'horizon s'éclaircisse, et pose donc les jalons d'un processus de désignation. Le tout passant sous les radars de l'actualité dominée par l'épidémie de Covid-19. qui a déjà décalé la tenue des élections régionales, de mars à juin 2021. 

Lire aussi - PS-EELV : à Paris, les relations sont compliquées dans la majorité... Et ailleurs?

Les échéances présidentielles ont montré par le passé que le paysage politique pouvait être chamboulé jusqu'au dernier mo...


Lire la suite sur LeJDD