Présidentielle en France: l’écologiste Yannick Jadot présente son programme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après sa victoire face à Sandrine Rousseau dans la primaire écologiste, Yannick Jadot entame sa campagne et présente les grandes orientations de son programme dans une interview au Journal du Dimanche. Un programme à 50 milliards d'euros.

Cinquante milliards, c'est le coût d'un grand programme d'investissements que Yannick Jadot veut lancer s'il est élu président de la République : 25 milliards pour la reconstruction, 25 milliards pour des « services publics de qualité ».

L’objectif est de créer 1,5 million d'emplois et un « cercle vertueux d'investissement et de consommation responsable », notamment en conditionnant les subventions publiques à la protection de l'environnement.

À écouter aussi : David Cormand: «EELV n'est pas là pour raccommoder les enfants perdus du socialisme»

Priorité à l’investissement

Côté recette, le candidat écologiste préconise le retour de l'impôt sur la fortune, dont il veut faire un « ISF climatique ». Yannick Jadot assume de creuser la dette car pour lui « la priorité ce n'est pas l'austérité, c'est l'investissement ».

Un revalorisation du Smic de 10% sur le quinquennat, le dégel du point d'indice des fonctionnaires font aussi partie de son programme. Et sur le plan institutionnel, le candidat écologiste veut « déprésidentialiser » et passer au septennat non renouvelable.

Mais avant tout chose, Yannick Jadot s'attaquera à la transition agricole. Sa première mesure sera d'engager la sortie de l'élevage industriel pour lutter contre la malbouffe.

VIDÉO - Yannick Jadot : quel lien unit sa compagne Isabelle Saporta à Cyril Hanouna ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles