Présidentielle en France: Éric Ciotti se lance dans la course à droite

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est un scrutin qui n’est pas encore certain de se tenir, mais pour lequel les candidats se bousculent déjà. La primaire de la droite échauffe les esprits en cette fin de mois d’août. Après Valérie Pécresse et Philippe Juvin et avant les possibles déclarations de Bruno Retailleau et Laurent Wauquiez, c’est le député des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, qui a annoncé sa candidature, jeudi 26 août au matin.

Une candidature pour que « la France reste la France », tonne Éric Ciotti et que la droite reste l’apanage des républicains, pourrait-on ajouter. Le député des Alpes-Maritimes n’est, en effet, pas très fan des aventures émancipées du carcan du parti et de la tentation d’aller jouer sur le terrain centriste d’Emmanuel Macron.

Le voilà donc dans la bataille pour ancrer ses thèmes de prédilection dans la future candidature de la droite : sécurité et immigration. Éric Ciotti qui assume d’aller chasser sur les terres de l’extrême droite avec un slogan : « Plus d’autorité, plus de liberté et plus d’identité ».

Pas question de laisser le champ libre à Xavier Bertrand

Son irruption peut toutefois surprendre, car sa ligne politique est proche de celles de deux autres grands ambitieux : le chef des sénateurs LR, Bruno Retailleau, et l’ancien patron du parti, Laurent Wauquiez.

Mais ces derniers hésitent, et pas question de laisser le champ libre à Valérie Pécresse et surtout à Xavier Bertrand. Car l’équation est simple : plus il y aura de candidats à la primaire, plus la pression se fera forte sur le président des Hauts-de-France, qui refuse pour l’instant d’y participer.

À lire aussi : Présidentielle de 2022: avec son tour de France, Xavier Bertrand veut s’imposer à droite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles