Présidentielle française: le score de Marine Le Pen en Outre-mer est «inédit»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’une des surprises du second tour s’est passée en Outre-mer. Marine Le Pen est arrivée en tête dans la plupart des territoires (hormis la Nouvelle Calédonie, la Polynésie française et Wallis et Futuna) avec des scores souvent très élevés : près de 70% des suffrages en Guadeloupe, 60% en Martinique. Les deux îles avaient été secouées par une violente contestation du passe sanitaire et de l’obligation vaccinale pour les soignants.

Deux îles des Caraïbes, la Martinique et la Guadeloupe, sont frappées par une pauvreté et un taux de chômage importants, elles ont été secouées par une virulente contestation de l'obligation vaccinale contre le Covid-19 pour les soignants et les pompiers. La candidate de l’extrême-droite a également récolté 54,73 % à Saint-Barthélemy.

Rejet massif d’Emmanuel Macron également en Guyane, où la candidate du Rassemblement National a recueilli 60,7% des voix, et à Saint-Pierre-et-Miquelon, avec 50,69%, selon les chiffres diffusés dimanche soir par le ministère français de l'Intérieur. Ainsi qu'à la Réunion (59,57%), à Mayotte (59,10%).

Dans la plupart des territoires, le candidat de gauche radicale Jean-Luc Mélenchon avait réalisé des scores importants au premier tour, voire est arrivé en tête pour certains.

Emmanuel Macron s'est, pour sa part, imposé dans le Pacifique-Sud, obtenant 61,04% en Nouvelle-Calédonie, 51,80% en Polynésie française et 67,44% à Wallis et Futuna.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles