Présidentielle française: Macron drague la gauche à Saint-Denis, Le Pen tient meeting à Arras

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À trois jours du second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron s'est rendu ce jeudi en banlieue parisienne. Marine Le Pen, elle, a tenu son dernier meeting à Arras où elle a longuement attaqué le président sortant.

Emmanuel Macron s’est rendu en banlieue parisienne dans la ville de Saint-Denis dirigé par le socialiste Mathieu Hanotin. Encore une fois, le président-candidat s’est livré à l’exercice du bain de foule et a pu prendre la température.

Dès son arrivé sur la place de la mairie de Saint-Denis, Emmanuel Macron est allé à la rencontre des habitants pour encore une fois serrer des mains et écouter. À trois jours du second tour qui l’oppose à Marine Le Pen, il a pu se rendre compte du désarroi de certains électeurs face à ce duel, rapporte notre envoyée spéciale sur place, Valérie Gas. « Il y a juste une réponse à donner : soit l'un, soit l'autre. Et là, on est en train de devoir choisir entre la peste et le choléra », lance une femme.

Choisir entre « la peste et le choléra », le rejet de Marine Le Pen n’empêche pas les critiques sur Emmanuel Macron. « J'aimerais qu'il y ait un peu plus de modestie et que vous vous mettiez à notre niveau parce qu'on n'a pas l'impression que vous vous mettiez à notre niveau », poursuit-elle.

Macron a la poursuite des voix de gauche

En se rendant à Saint-Denis où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête au premier tour, Emmanuel Macron a donc essayé de convaincre les électeurs des quartiers populaires qu’il ne les oubliait pas et les mettre en garde contre Marine Le Pen. « J'ai écouté le projet, je l'ai vu et il touche beaucoup de gens ici. Ça veut dire qu'une jeune dame marocaine qui a deux enfants, qui travaille à l'hôpital, que l'on a applaudi tous les soirs pendant Covid. Avec le programme de Mme Le Pen, cette dame, on lui enlèvera son logement social et ses allocations familiales », assure le président sortant. Dimanche, les voix de l’électorat populaire feront peut-être la différence pour Emmanuel Macron.

► À lire aussi : Présidentielle française: ce qu'il faut retenir du débat Macron-Le Pen

Pendant, qu'il était en train de tenter de convaincre les électeurs de France insoumise, Marine Le Pen a, elle, choisi de tenir son dernier meeting à Arras, dans le Pas-de-Calais, sa terre d'élection. L'équipe de la candidate d'extrême droite en a encore des étoiles dans les yeux, persuadée que Marine Le Pen a réussi son débat face à Emmanuel Macron. Pourtant la candidate RN n’en finit pas de refaire le match.

« On a vu un Emmanuel Macron nonchalant, condescendant et d'une arrogance sans limites », lance-t-elle à ses supporters. Comme si Marine Le Pen avait retenu ses coups mercredi soir, l'objectif est d'éviter le crash de 2017 et de rassurer au maximum, analyse notre envoyé spécial à Arras, Julien Chavanne.

« Peuple de France, lève-toi »

La dédiabolisation était d'ailleurs encore au programme lors de ce meeting à Arras. « N'écoutez pas les marchands de peur, le système se drape de morale et bat le rappel des éclopés de la politique. La triste ribambelle des anciens Premiers ministres défaillants ou des présidents défaits », vocifère la candidate du RN.

Les derniers mots de son dernier meeting, Marine Le Pen en a fait un appel aux Français. « Peuple de France, lève-toi, lève-toi contre ceux qui ont bradé ton industrie, lève-toi contre ceux qui ont vendu à la découpe les fleurons de notre prospérité nationale ».

Un appel qui sonne comme un ordre. Marine Le Pen joue son avenir politique dimanche. « Peuple de France, reprend confiance, défend ton passé, défend ton présent et surtout dimanche défend ton avenir ! », conclut Marine Le Pen.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles