Présidentielle : le FN s'est-il banalisé ?

France 2

Le 21 avril 2002 à 20 heures, la France est sonnée...

Jean-Marie Le Pen est qualifié pour le second tour, un séisme. Le lendemain matin, la presse est catastrophée. Dans les rues, des milliers de personnes défilent contre le Front national. La mobilisation est bien moins forte en 2017, seulement quelques centaines de manifestants lundi 24 avril à Paris. Qu'est-ce qui a changé depuis 2012? Selon certains, ce n'est pas le Front national. "C'est un parti qui est dangereux pour la démocratie et le problème est que nous n'en avons plus conscience", explique Raphael Glucksmann, essayiste.

Macron a accepté le débat

D'autres, pensent au contraire que Marine Le Pen a fait évoluer le parti : "Je pense que le Front national a subi une évolution un peu parallèle aux autres partis (...) Il s'est adapté", explique quant à lui Jean-Pierre Le Goff, sociologue. Marine Le Pen se présente comme apaisée, essayant d'éviter les dérapages. La méthode rassure les Français mais inquiète les intellectuels. Un constat : en 2002, Jacques Chirac avait refusé un débat de second tour avec Jean-Marie Le Pen, cette fois Emmnanuel Macron a accepté le duel.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : la journaliste Audrey Pulvar écartée de l'antenne de CNews pour avoir signé une pétition anti-FN
Débat tendu entre S. Chenu (FN) et A. Leroy (EM) sur Franceinfo
"Envoyé spécial" du jeudi 13 octobre 2016
Les Informés. Le Pen-Macron à Amiens : "Ce n’est pas la même chose de venir faire des selfies sur un parking et venir à l’invitation de l’intersyndicale"
Présidentielle : "Marine, elle vous salue", la journée noire d'Emmanuel Macron sur le site de Whirlpool à Amiens

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages