Présidentielle : Fabien Roussel a-t-il été un assistant parlementaire «fantôme» ?

·1 min de lecture

Le candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel aurait été employé de 2009 à 2014 comme assistant parlementaire du député du Nord, Jean-Jacques Candelier. En effet, selon une enquête Mediapart publiée dimanche , ce dernier a été rémunéré 3.000 euros par mois pour cet emploi, seulement aucune preuve d'un quelconque travail n’a été retrouvée ni fournie.

"On ne le voyait pas"

Ni un SMS, ni un mail, ni une note n'a été fournie par Fabien Roussel pour justifier son travail, selon Mediapart. Jean-Jacques Candelier n'a également fourni aucun élément prouvant le travail de son assistant. "On ne le voyait pas, on ne travaillait pas avec lui", ajoute l'un d'entre eux. Rémunéré 3.000 euros par mois pendant cinq ans, Fabien Roussel affirme avoir les preuves de ce travail, mais il ne les a simplement pas fournies à Mediapart, justifie-t-il. De plus, le journal présente une photo de l'organigramme de l'équipe du député, dans lequel Fabien Roussel est le seul assistant absent.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Le journal affirme également qu'à la place, le candidat à l'élection présidentielle travaillait pour le Parti communiste. Il se base sur des documents le présentant comme secrétaire fédéral du Nord à l'époque. Un poste "bénévole et militant", justifie le candidat à la présidentielle, qu'il effectuait en dehors de son temps de travail. Des accusations qui rappellent celles portées contre le MoDem et le Rassemblement national pour les mêmes ...


Lire la suite sur Europe1