Présidentielle aux Etats-Unis: pourquoi ce sont les médias qui annoncent les résultats

Hugues Garnier
·4 min de lecture
Le siège de CNN à Atlanta en Géorgie  - Kevin C. Cox / Getty Images
Le siège de CNN à Atlanta en Géorgie - Kevin C. Cox / Getty Images

264-214 ou 253-213? Tandis que le dépouillement des bulletins de vote se poursuit aux Etats-Unis, deux jours après l'élection, quatre chiffres occupent en ce moment les écrans télévisés d'un grand nombre d'Américains.

Sur Fox News, Joe Biden mène avec 264 électeurs contre 214 pour Donald Trump. Des chiffres qui ont mis en colère l'équipe de campagne du président américain, accusant la chaîne conservatrice de trahison.

D'autres chaînes américaines, dont CNN, sont quant à elles plus prudentes et affichent pour l'instant un score de 253-213 avec avantage là encore pour le candidat démocrate. Ces dernières ne prennent pas en compte dans leurs résultats l'Arizona (11 grands électeurs) où le dépouillement pour l'instant en faveur de Joe Biden se poursuit, ainsi qu'un grand électeur pour Donald Trump dans le Maine, un Etat qui a la particularité de pratiquer la proportionnelle et a déjà accordé trois électeurs sur quatre à Joe Biden.

Pas d'instance officielle pour annoncer les résultats

Pourquoi cette différence de résultats? Pour une raison très simple: aux Etats-Unis, aucun organisme fédéral ne communique les résultats. Chaque Etat est chargé d'organiser les élections sur son territoire, à charge ensuite à plusieurs médias de donner les scores des candidats dans chaque comté du pays. Une pratique pouvant être - à juste titre - décriée mais qui a fait ses preuves.

Jusqu'ici les résultats étaient semblables d'une chaîne à l'autre puisqu'elles étaient regroupées dans le National Election Pool. Mais depuis 2017, l'agence Associated Press et Fox News ont quitté le consortium.

Deux sources différentes pour les médias américains

Associated Press (AP), qui travaille avec le NORC (National Opinion Research Center) de l'université de Chicago, dispose maintenant de son propre outil baptisé AP VoteCast pour estimer les résultats, s'appuyant notamment sur le vote par anticipation.

"Cela nous permet d'anticiper, de mesurer l'ampleur du vote par correspondance, c'est une vraie aide pour le jour du scrutin", a expliqué Sally Buzbee, édictrice executive chez Associated Press aux Echos. "Nous estimons que cette méthode est bien plus efficace qu'un sondage de sortie des urnes classique pour déterminer quand on peut déclarer une victoire", estimait-elle.

L'agence fait toujours office de référence pour de nombreux journaux américains mais aussi pour la radio publique NPR, la chaîne publique PBS et en partie aussi pour Fox News. Les médias se référant à AP ont donc repris ses projections pour l'Arizona et le Maine et affichent donc 264 grands électeurs pour Biden et 214 pour Trump.

De son côté le National Election Pool, qui ne regroupe plus que CNN, ABC News, CBS News et NBC News, travaille en partenariat avec l'institut d'analyses Edison Research qui compile les sondages sortis des urnes. Ici, les chaînes affichent 253 grands électeurs pour Biden et 213 (214 pour NBC News) pour Trump.

Le vote par correspondance complique la tâche

Hormi ces deux Etats, les résultats sont bien similaires entre AP et le National Election Pool. Mais cette élection américaine survient dans un contexte particulier et non des moindres: la pandémie de Covid-19 a incité de nombreux électeurs à procéder au vote par anticipation et par correspondance.

"Il est bien plus important pour nous d'avoir des résultats exacts que d'être les premiers à en dévoiler", avait déclaré à la mi-octobre Sam Feist, chef du bureau de CNN à Washington.

La chaîne, qui espérait pouvoir donner le nom du vainqueur de l'élection mercredi ou jeudi, attend toujours les résultas de six Etats.

Les Américains se sont également mobilisés en masse pour cette échéance électorale puisqu'ils seraient près de 159 millions à avoir voté selon des estimations du site Electproject. À cela s'ajoutent les résultats serrés entre les deux candidats dans plusieurs Etats: Joe Biden est passé en tête ce vendredi en Georgie que tenait jusqu'ici Donald Trump. Il faut donc cette fois-ci plus de temps aux médias pour trancher.

Concernant la méthodologie employée par BFMTV, notre chaîne a choisi de diffuser, Etat par Etat, les résultats agrégés par l’agence américaine AP et l’agence française AFP, notre partenaire depuis de nombreuses années. Pour notre datacenter en ligne sur BFMTV.com nous ajoutons à ce filtre celui de CNN, également partenaire de notre chaîne, pour consolider ces résultats état par état.

Article original publié sur BFMTV.com