Présidentielle : Éric Zemmour calme le jeu chez Cyril Hanouna

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Éric Zemmour
    Journaliste, écrivain et homme politique français

Éric Zemmour était l'invité jeudi soir de Face à Baba, la nouvelle émission politique présentée par Cyril Hanouna sur C8. Le candidat à l'élection présidentielle était invité à échanger avec ses contradicteurs, parmi lesquels le député La France insoumise Alexis Corbière ou encore Elisabeth Moreno, la ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes. Habitué aux meetings houleux et aux déclarations polémiques, le candidat a visiblement tenu à ne pas commettre d'impair cette fois-ci.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Zemmour jugule ses travers de polémiste

Les émissions présentées par Cyril Hanouna sont regardées par un public jeune, populaire et plutôt abstentionniste. Autant de téléspectateurs auxquels Éric Zemmour veut parler. Parmi les débats les plus houleux : un échange avec le journaliste et militant antispéciste Aymeric Caron sur la question de l'immigration. "C'est l'une de vos forces d'essayer de mettre du sourire dans les horreurs que vous racontez", lui lance Aymeric Caron. "En général, vous, vous ne mettez pas de sourire dans les bêtises que vous racontez", lui rétorque le candidat à la présidentielle.

>> LIRE AUSSI - Meeting de Zemmour : deux hommes mis en examen après l'agression de militants de SOS Racisme

Éric Zemmour aurait pu tomber dans ses travers de polémiste, notamment face au député LFI Alexis Corbière avec lequel il a échangé sur l'éducation et l'histoire. Mais il a gardé son calme et a soigné...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles