Présidentielle : Emmanuel Macron répond à Jean-Luc Mélenchon et refuse de retirer sa réforme du droit du travail

franceinfo


Emmanuel Macron a répondu à Jean-Luc Mélenchon, lundi 1er mai, lors de son meeting de La Villette, à Paris. Il a indiqué ne pas renoncer à sa réforme du droit du travail, contrairement à ce que lui avait demandé le candidat de la France insoumise.

>> Suivez l'actualité de l'entre-deux-tours dans notre direct

"J'ai entendu ces derniers jours les appels à changer le programme, à dire 'faites une concession, rassemblez en oubliant la réforme du travail'. Je ne le ferai pas pour deux raisons : les Françaises et les Français se sont exprimés et ont choisi le projet qui porte ces réformes. Je ne vais pas les trahir. Et je veux, demain, pouvoir agir", a déclaré le candidat d'En marche !.

"Je recevrai toutes les organisations syndicales et patronales"

S'il a opposé un refus à cette demande, Emmanuel Macron s'est en revanche engagé à recevoir et à se concerter avec "toutes" les organisations syndicales et patronales s'il est élu à la présidence de la République. La "transformation du pays, je la mènerai en respectant la part de responsabilité, la part de représentation qui est celle de nos organisations syndicales et patronales. Je les recevrai toutes et je concerterai avec toutes", a assuré Emmanuel Macron.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : Marine Le Pen copie une partie d'un discours de François Fillon
Présidentielle : peut-on voter pour Marine Le Pen quand on est un électeur de François Fillon ?
Présidentielle : la stratégie de Marine Le Pen à six jours du second tour
Emmanuel Macron : le candidat se veut rassembleur à la Villette
Rassemblements du 1er mai : les manifestants divisés sur le second tour

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages