Présidentielle : pour Emmanuel Macron, "ne pas se positionner" entre lui et Marine Le Pen, "c'est décider d'aider" la candidate FN

franceinfo
Journées du patrimoine : les visiteurs se pressent à l'Élysée

Il dénonce le "ni-ni". Emmanuel Macron a affirmé, jeudi 27 avril, sur TF1 que ne pas trancher entre lui et Marine Le Pen favorisait la candidate du Front national. "Les Français ont décidé qu'il y avait deux offres: madame Le Pen et celle que je représente. C'est l'alternative démocratique. Il faut donc se positionner. Ne pas se positionner, c'est décider d'aider madame Le Pen", a déclaré le candidat d'En marche ! sur le plateau de l'émission "Elysée 2017".

>> Suivez notre direct sur l'entre-deux-tours de la présidentielle

Ces propos s'adressent particulièrement aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon, qui n'a pas donné de consigne de vote pour le second tour, et n'a pas indiqué pour qui il comptait voter le 7 mai. Ceux qui ont donné leur voix à la France insoumise sont tiraillés. Ils sont d'ailleurs consultés depuis mardi sur la plateforme en ligne du mouvement.

Mais, plus largement, Emmanuel Macron a également tenté de s'adresser à ceux qui ont voté pour Benoît Hamon. "Je sais qu'ils ne partagent pas tout ce que je propose. Mais dans mon projet j'ai des réponses aux problématiques qui sont les leur en termes de pouvoir d'achat ou d'écologie. J'ai besoin demain d'avoir un maximum de force pour construire ce camp progressiste", a-t-il déclaré.

"Je ne prends pas votre vote comme un chèque en blanc"

Le candidat d'En marche ! n'a pas oublié les électeurs des Républicains : "Je ne prends pas votre vote comme un chèque en blanc. Je dis aux électeurs de François Fillon : 'Est-ce que vous vous reconnaissez dans les valeurs de Madame Le Pen ?'"

De son côté, Marine Le Pen multiplie les appels du pieds aux (...) Lire la suite sur Francetv info

Peut-on voter pour Marine Le Pen quand on est un électeur de Jean-Luc Mélenchon ?
Les 5 infos de la présidentielle aujourd'hui : l'éviction du nouveau président du FN, le parachutage des bulletins, le ras-le-bol des abstentionnistes
VIDEO. "Candidat-Plexiglas", "bébé Hollande", "candidat de Bruxelles"… Emmanuel Macron vu par Marine Le Pen
VIDEO. "Fille de", "haine", "irresponsabilité"... Marine Le Pen vue par Emmanuel Macron
Le vrai du faux. Les nombreux raccourcis d'Emmanuel Macron sur TF1

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages