Présidentielle : pour Dupont-Aignan, Le Pen "n'est pas candidate à répétition de droit divin"

·1 min de lecture

Après ses candidatures de 2012 et de 2017, Nicolas Dupont-Aignan s'est déjà lancé dans la campagne pour 2022. Et il assure qu'il peut être celui qui viendra perturber le duel annoncé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Car s'il s'était allié avec la présidente du RN pour le deuxième tour en 2017, le patron de Debout la France a depuis pris ses distances. "On a vu qu'elle n'était pas capable de gagner", assure-t-il. 

Revenant sur sa décision polémique de rallier Marine Le Pen entre les deux tours, Nicolas Dupont-Aignan assume : "Au deuxième tour, les Français avaient un choix à faire entre Macron et Le Pen. Moi, j'ai osé le faire, parce que je ne voulais pas de Macron... Et on a vu le résultat". Mais, ajoute-t-il, "je n'ai jamais dit que j'étais marié avec Marine Le Pen".

"Je peux être la surprise de cette élection"

Et aujourd'hui, Nicolas Dupont-Aignan dit vouloir éviter la répétition du duel de 2017, et convoite notamment les électeurs de Marine Le Pen. La présidente du RN "n'est pas candidate à répétition de droit divin", fustige-t-il. "Moi, je m'adresse aux Français de droite et de gauche, parce que je suis gaulliste... Je crois qu'on peut redresser le pays, mais à condition que les Français se relèvent. Et pour qu'ils se relèvent, il faut que leur vote compte", poursuit l'invité d'Europe 1. 

"Je veux rendre le pouvoir aux Français, c'est la cause de ma campagne présidentielle", conclut Nicolas Dupont-Aignan. "Je suis convaincu que je peux être la surprise de cette élec...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles