Présidentielle : déclaré candidat, Mélenchon a 18 mois pour convaincre

·1 min de lecture

"La suite dépend de vous." C'est par ces mots que Jean-Luc Mélenchon s'adresse aux Français sur le site lancé à l'occasion de sa déclaration de candidature à la présidentielle dimanche sur TF1. Car le chef de file des Insoumis dit vouloir avant tout "recevoir une investiture populaire", à savoir 150.000 signatures de soutien. Une formalité pour celui qui avait recueilli plus de 7 millions de voix en 2017. Ce lundi, à 17 heures, en moins de 24 heures donc, il en avait déjà plus de 85.000. "Nous sommes le camp qui ne lâche rien, même quand la vie est difficile. Car les jours heureux sont toujours nés d'abord dans des résistances humaines", écrit aussi Jean-Luc Mélenchon à ses sympathisants. Il dit vouloir "transmettre l'envie de se projeter dans l'avenir, de redonner au pays le goût du futur". 

Quid du rassemblement de la gauche?

Pour l'occasion, le programme présidentiel de 2017 intitulé "L'Avenir en commun" a été actualisé et ouvert aux contributions. Dans les prochaines heures, Jean-Luc Mélenchon, qui est député, sera mardi à l'Assemblée nationale pour l'examen du 4e projet de budget rectificatif pour 2020, puis se rendra mercredi à Marseille, sa circonscription, à l'occasion des cérémonies du 11-Novembre.

Si elle n'est pas une surprise, cette candidature à la présidentielle a suscité les critiques. Sur le timing, en plein crise sanitaire, du côté de la majorité ; sur le fond et la forme, du côté de la gauche. "Emmanuel Macron s'est ouvert une bonne bouteille", a regretté le...


Lire la suite sur LeJDD