Présidentielle et crise sanitaire : Jean Castex lance une instance de dialogue avec les partis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Premier ministre a installé mardi une instance de dialogue avec les partis politiques afin que la campagne électorale de la présidentielle puisse se dérouler dans les meilleures conditions malgré la crise sanitaire.

Le Premier ministre Jean Castex a installé mardi une instance de dialogue avec les partis politiques afin que la campagne électorale de la présidentielle puisse se dérouler dans les meilleures conditions malgré la crise sanitaire. A trois mois du premier tour, le chef du gouvernement a organisé cette réunion par visioconférence avec les chefs de partis politiques, les candidats déclarés à l’élection présidentielle, en présence du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Tout en rappelant qu'il "ne comptait pas s'immiscer dans les travaux de cette commission", Jean Castex a annoncé aux participants que le conseiller d’État Jean-Denis Combrexelle présiderait cette instance, a indiqué son entourage. Jean-Denis Combrexelle a d'ailleurs souligné qu'il n'avait "pas de pouvoir de décision mais de concertation", a précisé la même source.

"Un vote étalé sur plusieurs jours"

Les questions des participants ont porté notamment sur la possibilité de disposer de deux procurations, une option que Gérald Darmanin a écartée en rappelant que cette dérogation qui avait été mise en place lors des élections régionales et départementales de 2021 n'avait pas été reconduite par le Parlement en vue de la présidentielle. Elles ont aussi concerné la prise en compte des frais de campagne liés au Covid-19, qui exige pour certains des salles plus grandes et la distribution de masques. A ce propos, La France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, a réclamé "l’augmentation du plafond remboursable" des dépenses des candidats à la présidentielle "pour assurer les dépenses liées à la situation sanitaire".

La candidate RN Marine Le Pen s'est interrogée pour sa part sur "les conditions(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles