Présidentielle : "Je suis complètement dépitée" mais "il sera difficile de faire sans Fillon"

franceinfo
Présidentielle : "Je suis complètement dépitée" mais "il sera difficile de faire sans Fillon"

Marie-Laure Harel, ancienne porte-parole de Nathalie Kosciusko-Morizet et conseillère Les Républicains de Paris, a expliqué lundi 6 mars sur franceinfo être "complètement dépitée" par la campagne présidentielle du candidat de son parti. Toutefois selon elle, "il sera difficile de faire sans François Fillon".

Je suis déçue de cette campagne, de l'ensemble des dirigeants de ce parti. Je suis dépitée, complètement dépitée. J'entends Alain Juppé dire qu'il n'est pas mesure de rassembler mais qui est en mesure de rassembler ? Personne

Marie-Laure Harel

à franceinfo

"François Fillon a gagné haut la main l'élection primaire.(…) Il n'y a

pas de personne évidente pour le remplacer. En revanche, il a la légitimité de sa victoire et n'a visiblement pas l'intention de partir malgré la situation dans laquelle il nous a tous mis contre notre gré. Il faut qu'il soit escorté de quelqu'un de nettement plus consensuel". Peut-être "un Borloo, une personne plus ronde et plus centriste qui soit capable de fédérer", a-t-elle suggéré.

Rejoindre Emmanuel Macron ?

Marie-Laure Harel a avoué avoir bien failli "rejoindre Emmanuel Macron" mais que ses convictions profondes ont pris le dessus sur ses doutes. "Je suis une personne de droite. C'est un peu comme la religion quand on a des convictions profondes, il est rare d'en changer mais je me suis posée la question".

"Je continue à penser que le projet de Macron est creux même si sa personnalité est très séduisante et même si pour une jeune élue comme moi le renouvellement de la classe politique qu'il promet est très alléchant", a-t-elle conclu.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Les soutiens de Fillon, les indécis, les lâcheurs... Qui participera au comité politique des Républicains ?
Présidentielle : Dupont-Aignan "lassé du spectacle pitoyable" de Fillon
DIRECT. "Il faut que LR change de candidat pour avoir une chance de gagner", estime le patron de l'UDI
Présidentielle : Fillon fait du Trump et du Le Pen
"Je suis autiste" : quand des internautes atteints de troubles autistiques répondent à François Fillon

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages