Publicité

Présidentielle aux Comores: l'opposition, en tournée, veut mobiliser contre les résultats de l'élection

Aux Comores, l’opposition au président Azali Assoumani lance ce 2 février 2024 une tournée pour mobiliser la population en vue de faire annuler l'élection du 14 janvier 2024. Une présidentielle dont les cinq adversaires du chef de l’État sortant contestent les résultats. Détails.

Avec notre correspondant à Moroni, Abdallah Mzembaba

Aux Comores, suite à l'élection présidentielle du 14 janvier 2024, les résultats proclamant la victoire dès le premier tour du chef de l’État sortant, Azali Assoumani, sont contestés par l'opposition.

Après avoir déposé un recours contre les résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), l'opposition a également exprimé son désaccord suite aux déclarations de la chambre électorale de la Cour suprême.

Désormais, l'opposition poursuit ses actions en entamant, à compter de ce 2 février 2024, une tournée sur le terrain. L'objectif de cette démarche est d'engager la mobilisation de la population en vue d'annuler les élections contestées, dans l'espoir d'organiser un nouveau scrutin.

À lire aussiComores: les candidats d'opposition, perdants de la présidentielle, espèrent un soutien international


Lire la suite sur RFI