Présidentielle : les candidats sont-ils pour ou contre la reconnaissance du vote blanc ?

franceinfo
Présidentielle : les candidats sont-ils pour ou contre la reconnaissance du vote blanc ?

Pour ou contre la reconnaissance du vote blanc ? Près de neuf Français sur dix se disent favorables à cette mesure, d'après un sondage Ifop-Synopa* publié mardi 28 mars. Selon les résultats, 86% des personnes interrogées veulent une vraie prise en compte du bulletin blanc. Et 40% voteraient blanc au premier tour de la présidentielle "si le vote blanc avait le pouvoir de rejeter l’ensemble des candidats", précise le sondage.

Qu'en disent les candidat à l'élection présidentielle ? Franceinfo fait le tour des prétendants à l'Elysée afin de vous donner leur avis sur le sujet.

Ceux qui sont pour

Benoît Hamon. "Je soumettrai à référendum la reconnaissance du vote blanc", indique le programme de Benoît Hamon (document PDF). Lors d'une interview accordée à BFMTV le 17 novembre 2016, il a ajouté : "Si demain, le vote blanc est en tête lors d'un scrutin, on annule et on reprogramme l'élection." Benoît Hamon a ainsi défendu "une démarche citoyenne" des électeurs "qui ne se reconnaissent dans aucun programme ni aucun candidat".


Nicolas Dupont-Aignan. Le candidat de Debout la France veut prendre en compte le vote blanc "pour respecter le sentiment populaire" : si le vote blanc dépasse 50% lors d’une élection, le scrutin sera reporté et les candidats battus ne pourront pas se représenter, ajoute-t-il.

Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise est également pour la reconnaissance du bulletin blanc. "Le vote blanc n'est pas neutre, il donne un avis. Il dit que les candidats proposés ne conviennent pas", a argumenté Jean-Luc Mélenchon lors d'une séance de réponses aux questions des internautes, le 16 janvier. Et si 50% des électeurs votent blanc, le scrutin sera annulé.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages