Présidentielle en Côte d'Ivoire : Daloa, point de départ de nombreux candidats à l'exil

·1 min de lecture

À l'approche du scrutin présidentiel du 31 octobre prochain, Thaïs Brouck, correspondant de France 24 en Côte d'Ivoire, a sillonné le pays à la rencontre de la population. Le troisième épisode de cette série porte sur la ville de Daloa, qui, depuis ces dernières années, concentre de nombreux candidats à l'exil souhaitant gagner l'Europe.

Avec ses chaussées boueuses et ses taxis parfois cabossés, la ville de Daloa, en Côte d'Ivoire, compte près de 300 000 habitants. Dans le pays, elle est connue pour être l'un des principaux points de départ vers l'Europe.

Depuis quelques années, alors même que la Côte d'Ivoire connaît une croissance économique solide, les Ivoiriens représentent, en effet, l'une des premières nationalités d'Afrique de l'Ouest à tenter leur chance vers le Vieux Continent.

>> À voir aussi : Gagnoa, le fief de Laurent Gbagbo

À Daloa,Thaïs Brouk, journaliste de France 24, a rencontré l'un de ces jeunes à la recherche d'un avenir plus confortable de l'autre côté de la Méditerranée. Couturier, Ibrahim Doumbia, 31 ans, rêvait d'une vie plus stable en Europe, mais après s'être heurté à l'enfer libyen, il a été rapatrié en Côte d'Ivoire.

Une terre d'immigration

Dans le passé, des centaines de milliers de ressortissants de la sous-région sont venus en Côte d'Ivoire pour travailler dans les plantations, notamment de cacao. Mais aujourd'hui, ces départs vers l'Europe illustrent les problèmes du pays. De nombreux habitants, en particulier des jeunes, attendent beaucoup du président qui sera élu le 31 octobre. Car la création d'emplois sera l'un des grands chantiers du chef d'État.