Présidentielle au Tchad : face à Déby Itno, l’opposition veut s’unir

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Théophile Bebzoune Bongoro, 55 ans, un néophyte en politique, a été choisi par les chefs des 15 partis d'opposition.
Théophile Bebzoune Bongoro, 55 ans, un néophyte en politique, a été choisi par les chefs des 15 partis d'opposition.

L'atmosphère se tend à N'Djamena à l'approche du 11 avril, jour où les Tchadiens iront voter pour choisir un président. Samedi, la police a dispersé manu militari plusieurs manifestations de partis de l'opposition qui avaient préalablement été interdites et, lundi, quatorze opposants arrêtés ce jour-là ont été incarcérés et seront jugés notamment pour « troubles à l'ordre public ». Par ailleurs, Succès Masra, leader du parti Les Transformateurs et l'un des opposants les plus virulents au régime du président Bédy Itno, ainsi que dix de ses partisans, s'étaient réfugiés samedi sur le parvis de l'ambassade des États-Unis pour échapper à des policiers. Cinq d'entre eux, dont Succès Masra, se trouvaient encore, lundi soir, « dans le périmètre de sécurité » de la représentation américaine, mais ils n'ont pas « formellement demandé l'asile politique », a indiqué à l'AFP une représentante de l'ambassade. Leur objectif : empêcher Idriss Déby Itno, le président sortant, de briguer un sixième mandat. Après ces derniers jours de tensions dans les rues de la capitale qui doit bientôt accueillir le sommet du G5 Sahel, l'opposition s'est organisée plus officiellement.

À LIRE AUSSITchad ? Idriss Déby Itno : à l'horizon, l'hyperprésidence

Théophile Bebzoune Bongoro, nouveau chef de file de l'opposition

Résultat : quinze partis d'opposition ont désigné, mardi, un candidat unique à l'élection présidentielle, face au sortant Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans et investi [...] Lire la suite