Présidentielle au Nigeria: l’obligation de rassembler pour Bola Tinubu, candidat du parti au pouvoir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Congrès des progressistes (APC) au pouvoir, a désigné Bola Ahmed Tinubu comme son candidat pour la présidentielle de 2023. Cet ancien gouverneur de Lagos a remporté une très large victoire en réunissant 1 271 voix selon le décompte des bulletins de quelques 2 300 délégués du parti. Bola Tinubu a désormais la lourde tâche de réunir son parti et de rassembler au-delà des divisions ethniques et religieuses qui fracturent le pays.

Avec notre correspondante à Lagos, Liza Fabbian

Dès le mois de janvier 2022, des portraits géants de Bola Tinubu ont envahi le centre-ville de Lagos, où il fut gouverneur, de 1999 à 2007, comme pour proclamer sa victoire à venir, lors de la primaire de l'APC. Début juin, Bola Tinubu a même affirmé que c'était son « tour » d'accéder au pouvoir.

Pendant toute la campagne, il n'a pas non plus hésité à revendiquer son statut de « faiseur de roi », rappelant son rôle dans la carrière politique du vice-président Yemi Osinbajo et allant jusqu'à se vanter publiquement d'avoir fait élire Muhammadu Buhari en 2015 puis en 2019.

Un tour de force qui a assis sa réputation de brillant stratège et de fin connaisseur de la vie politique nigériane. « Il a pour lui le réseau et l'argent », estime l'analyste Dami Adebayor. Bola Tinubu possède effectivement une immense fortune, avec des parts dans de nombreuses entreprises, des médias à l'aviation, en passant par les hôtels et l'immobilier.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles