Présidentielle: au lendemain du débat, Marine Le Pen estime avoir "toutes ses chances de gagner"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marine Le Pen dans la Somme le 21 avril 2022.  - Capture d'écran BFMTV
Marine Le Pen dans la Somme le 21 avril 2022. - Capture d'écran BFMTV

876450610001_6304614127001

En déplacement à Roye, petite commune de la Somme, Marine Le Pen est revenue ce jeudi sur les premiers enseignements qu'elle a tirés du débat qui l'a opposé mercredi soir au président-candidat Emmanuel Macron.

"Je pense que j'ai toutes mes chances de gagner", a-t-elle indiqué.

Avant de s'en prendre frontalement à son adversaire.

Emmanuel Macron jugé "arrogant"

Selon Marine Le Pen, l'actuel locataire de l'Élysée s'est montré "arrogant" mercredi soir, bien qu'elle a tenu à saluer un débat de "bonne tenue".

"J'ai eu un Emmanuel Macron égal à lui-même, très méprisant, très arrogant, également dans sa posture. Ça n'a étonné aucun Français", a-t-elle fustigé. Tout en précisant que "personne se sait l'influence d'un débat".

Face aux journalistes, après être montée à bord d'un poids lourd, la députée du Nord a promis que si les Français venaient à l'élire présidente de la République dimanche, elle serait "la présidente du régalien et du quotidien". En les mettant en garde: réélire Emmanuel Macron serait selon elle "un saccage social".

Car celle qui a tenu mercredi soir à soigner son aile gauche a prévenu: le président-candidat n'aurait "plus aucune limite" si les Français le réélisaient le 24 avril.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles