Présidentielle au Burundi : les réfugiés burundais ont peu d'espoir d'un changement

Dans moins de 48h, le Burundi organise un triple scrutin législatif, communal et présidentiel. Un scrutin sans le président sortant Pierre Nkurunziza qui ne brigue pas un 4e mandat mais avec un candidat du pouvoir Evariste Ndayishimiye. La campagne a attiré les foules et les burundais qui vivent en dehors du pays eux aussi suivent la ce scrutin avec beaucoup d'intérêt. C'est le cas des 10 000 réfugiés burundais au Rwanda. Ils avaient quitté le pays après les violences de 2015. Aujourd'hui ils ont peu d'espoir d'un changement. Reportage Antoine Desmoulins