Présidentielle au Brésil : les Brésiliens de France eux aussi invités aux urnes

C'est dimanche que tout se décide. L'affiche de la présidentielle brésilienne est inédite : extrême gauche contre extrême droite, Lula contre Bolsanaro . Certains observateurs diront d'ailleurs qu'elle est révélatrice d'une époque de crise et de manque de repères. Quelques chiffres parlants : 156 millions d'électeurs mais 32 millions d'abstentionnistes au premier tour. Et même si le vote est obligatoire au Brésil pour les 18 à 70 ans, l'amende est ridiculement faible. Devant l'ambassade du Brésil à Paris, certains électeurs se sont tout de même pressés pour faire leur choix.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

"C'est Lula depuis le premier tour"

D'un côté, certains soutiennent Lula avec ferveur. "Pour moi, aujourd'hui, je n'ai eu aucun doute, c'était Lula depuis le premier tour", défend ce Brésilien. "Certes, il y a eu des corruptions pendant le gouvernement Lula, mais aujourd'hui, pendant le gouvernement Bolsonaro il n'y a pas eu d'investigation. Je pense que ce monsieur là, il va dégager très vite. Il était un danger pour la démocratie."

A contrario, d'autres électeurs ne comprennent pas comment préserver leur démocratie en plaçant Lula à la tête du pays. "Le Brésil va devenir communiste, nos libertés seront enlevées parce que Lula a dit qu'il va contrôler les médias. Lula n'a pas encore gagné et il y a déjà des censures de partout", dénonce un franco-brésilien.

 

>> LIRE AUSSI - Lula ou Bolsonaro ? 156 millions de Brésiliens élisent le...


Lire la suite sur Europe1