Présidentielle au Bénin: la participation satisfait les deux camps

·1 min de lecture

Au Bénin, près de 5 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes dimanche 11 avril pour l’élection présidentielle. Les grandes figures de l’opposition n’ont pas pu se présenter. Au lendemain du scrutin, plusieurs camps politiques réagissent.

Avec notre envoyée spéciale à Cotonou, Magali Lagrange

Au lendemain du premier tour de la présidentielle au Bénin, les opposants du Front pour la restauration de la démocratie estiment que les Béninois ont massivement boycotté le scrutin. Plusieurs opposants avaient appelé les électeurs à ne pas se rendre aux urnes.

Dimanche soir, la plateforme électorale des organisations de la société civile qui a déployé plus de 1 400 observateurs sur le terrain, évoquait une participation plus faible que lors des précédents scrutins.

De son côté, le directeur de la Communication à la présidence du Bénin, Wilfried Houngbédji, affirme que la mobilisation a été forte dans les départements, en dehors de Cotonou et Porto-Novo. « Nous sommes satisfaits du déroulement du scrutin », indique-t-il.

La journée de vote s’est déroulée sans qu’aucun incident majeur soit signalé, malgré un contexte pré-électoral marqué par des tensions et des violences, particulièrement dans le centre du pays.

Dans cette même zone, le vote n’a pas pu se tenir partout. Selon la commission électorale, il n’y a pas eu de scrutin dans la commune de Tchaourou, dans certains arrondissements de Bantè et Savè, ainsi que dans quelques bureaux de Parakou. Seize arrondissements sont concernés sur les 546 que compte le pays au total.