Présidentielle : Arnaud Montebourg avance à grandes enjambées

·1 min de lecture

Sa motivation, pour ses proches, ne fait plus guère de doute : Arnaud Montebourg, assurent-ils, a "envie" de concourir à l'élection présidentielle. Et, s'il estime les conditions réunies, devrait assez vite faire connaître ses intentions. "D'ici au 15 mars, on saura", parie l'un de ses intimes. Voilà qui nécessitait une "accélération", selon ses partisans. Samedi, l'ancien ministre de l'Économie, reconverti dans l'entrepreneuriat et la production de miel et d'amandes, dédicaçait son dernier livre, L'Engagement, à Paris, rue… Française.

Le créateur de la marque Bleu Blanc Ruche, défenseur de longue date de la reconquête d'une souveraineté économique, a la ferme intention de se multiplier ces prochaines semaines. Un "petit tour de France", dixit un proche, qu'il entamera le 25 janvier à Lannion (Côtes-d'Armor), où le groupe Nokia a annoncé des suppressions d'emplois massives. Deux autres déplacements sont déjà programmés.

La nécessité de ratisser large

Cette rampe de lancement, Arnaud Montebourg ne la conçoit pas comme un classique démarrage de campagne à la mode socialiste. "Depuis 2014, il est entrepreneur, rappelle un de ses soutiens. Il ira donc rencontrer des gens en lien avec son business et il prendra du temps pour aller dans les librairies et dédicacer son livre." Montebourg aimerait aussi rencontrer et, à terme, pouvoir s'appuyer sur le réseau associatif, "qui le fascine" et qui n'est pas "pourri par les postures politiques", poursuit cette source.

Certes, le mouvement ...


Lire la suite sur LeJDD