Présidentielle : après le ralliement de Peltier à Zemmour, quelles réactions à droite ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Guillaume Peltier
    Homme politique français
  • Éric Zemmour
    Journaliste, écrivain et homme politique français

Son soutien ira à Éric Zemmour , et non à Valérie Pécresse. C'est la déclaration choc de Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, dimanche sur Europe 1 . Dans la foulée, Christian Jacob a annoncé l'exclusion du désormais ex-numéro 2 des Républicains, et les réactions politiques n'ont pas tarder à pleuvoir. Éric Ciotti , que le député a soutenu au second tour de la primaire, s'est dit déçu de son attitude et parle même de "faute lourde". Dans l’équipe de campagne de Valérie Pécresse, on préfère minimiser : il s'agit plus d'un retour aux sources de Guillaume Peltier qu’une défection, en référence au parcours politique du député.

Marine Le Pen tacle la "malédiction Peltier"

Avant d'être un soutien à Nicolas Sarkozy, Guillaume Peltier a débuté au Front national, et a notamment soutenu Philippe de Villiers. En déplacement à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, Marine le Pen a réagi en ironisant face aux micros : "Là où Peltier passe, les campagnes trépassent" . Puis, la candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle a cité l’ensemble des personnalités politiques auxquelles il a apporté son soutien, et qui ont toutes échoué aux suffrages convoités : "Mégret, de Villiers, Sarkozy, Bertrand ou encore Ciotti".

>> LIRE AUSSIPrésidentielle : Marine Le Pen en Occitanie pour conforter le cœur de son électorat

 

Marine Le Pen s'est même permis de conseiller à Éric Zemmour "d’aller allumer un cierge" s’il veut survivre à la "malédiction Peltier". En petit co...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles