Présidentielle : Anne Hidalgo n’a pas pu compter sur le vote… de son fils

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Arthur Germain, le fils d'Anne Hidalgo, n'a pas voté pour sa mère ex-candidate du PS à la présidentielle.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mardi, sur RMC, Arthur Germain a révélé avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle et s’être abstenu au second.

La défaite du Parti socialiste a été rude au premier tour de la présidentielle 2022. Avec moins de 616 500 voix, Anne Hidalgo n'a rassemblé que 1,75 % des suffrages, un score encore plus faible que la débâcle de Benoît Hamon en 2017. L'ex-candidate du PS, par ailleurs maire de Paris, n'a pas pu compter sur le vote de son fils. « Je n'ai pas voté pour ma mère », a révélé Arthur Germain, nageur professionnel âgé de 21 ans, invité sur RMC mardi 26 avril.

Au premier tour, Arthur Germain a voté pour Jean-Luc Mélenchon. Non pas par « grosse conviction », mais sa proposition de VIe République pouvait être « un moyen pour que les gens se posent des questions sur le système ». Déçu par l'attitude du candidat LFI vaincu, le fils d'Anne Hidalgo et de Jean-Marc Germain s'est abstenu au second tour et a affirmé ne pas vouloir « reconnaître » le prochain président, quel qu'il soit. Aventurier actif sur les réseaux sociaux, Arthur Germain n'a pas voté, car « les problèmes de fond ne vont pas se régler en restant dans ce système-là ».

À LIRE AUSSI Mélenchon : la gauche, c'est lui !

« Ce système n'est plus viable »

Déjà dimanche sur Twitter, Arthur Germain avait assumé de ne pas voter. « On ne résoudra pas les problèmes de fond en mettant un papier dans une urne tous les 5 ans », avait-il estimé, affirmant être favorable à « une transformation radicale et en profondeur de la société ». Auprès du Parisien, le fils d'Anne Hidalgo a révélé être « en désaccord » avec ses parent [...]

Lire la suite

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Emmanuel Macron a eu l’occasion de dire, pendant la campagne, qu’il allait se réinventer. Tout ça, pardon, ressemble à des foutaises"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles