Présidentielle: «Je suis une des rares avec Valérie Pécresse à avoir les 500 parrainages»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Valérie Pécresse
    Femme politique française
  • Anne Hidalgo
    Anne Hidalgo
    Femme politique française, maire de Paris

Invitée de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, l'actuelle maire de Paris Anne Hidalgo a déclaré avoir, déjà, obtenu les 500 signatures nécessaires pour se présenter à la prochaine élection présidentielle. La candidate du PS a également affirmé que sa concurrente Valérie Pécresse (LR) avait aussi réussi à décrocher les 500 parrainages.

Plus d'informations à venir...

Le long marathon d'Anne Hidalgo, dont le sprint final est prévu début avril, peut enfin commencer. Dans cette course de fond, parsemée d'embûches, même si tout reste à faire, la candidate PS vient peut-être de sauter la haie la plus importante. Invitée d'Europe Matin Week-End, elle a affirmé avoir obtenu les 500 signatures, condition sine qua non à sa participation à la prochaine élection présidentielle ." Cette force que je représente s'appuie sur des milliers et des milliers d'élus, d'élus locaux, de citoyennes et de citoyens partout dans le pays. La preuve en est que je dois être une des rares, peut-être avec Valérie Pécresse, à avoir aujourd'hui tous mes parrainages et même beaucoup plus qu'il n'en faut", a-t-elle déclaré au micro de Jean-Pierre Elkabbach.

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - Hommage aux victimes de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher, sept ans après

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles