Présidentielle américaine : le vote des États-clés, les "swing states"

Certains États américains sont des "swing states", qui peuvent faire basculer l'issue de l'élection. "On est à quelques minutes de l'ouverture des bureaux de vote, il sera 7 heures du matin ici sur la côte Est des États-Unis. 130 millions d'Américains sont appelés aux urnes aujourd'hui. Ils sont déjà près de 100 millions à avoir voté par anticipation", rapporte la journaliste Anne-Claire Poignard en direct de Philadelphie, mardi 3 novembre. Gagner des grands électeurs Sur les 50 États des États-Unis, "l'élection va se jouer dans ce qu'on appelle les États-pivots, ces États qui basculent d'une élection à l'autre dans le camp démocrate ou dans le camp républicain", poursuit la journaliste. Il y en a une dizaine, comme la Floride et la Pennsylvanie. Ces États sont cruciaux car "aux États-Unis, ce n'est pas le nombre de votes qui compte, mais le nombre de grands électeurs", précise Anne-Claire Poignard. La Floride en compte 29, la Pennsylvanie en a 20. Celui qui gagne l'État gagne ces grands électeurs. Pour accéder à la Maison-Blanche, il en faut 270 sur les 538 du collège électoral.