Présidentielle américaine : les sondeurs se sont-ils trompés encore une fois ?

·1 min de lecture

Comme en 2016, Donald Trump semble une nouvelle fois déjouer tous les pronostics de l'élection présidentielle américaine. Donné largement en retard dans les sondages depuis des mois, il est désormais au coude-à-coude avec son rival Joe Biden.

Un remake de 2016 ? Favori depuis des mois avec 8 points d'avance en moyenne dans les sondages pour la course à la Maison-Blanche, Joe Biden devait remporter le scrutin présidentiel américain. À la veille de "l'Election Day", le très respecté statisticien américain Nate Silver estimait même que Joe Biden avait 90% de chances de l’emporter, tout en notant que les 10% de chances de Donald Trump sont 'réelles'.

Si de nombreux sondeurs avaient prévenu que l'élection pourrait être disputé dans de nombreux Etats-clés, le vote en faveur du président sortant a été encore une fois sous-estimé. Mais faut-il y voir un échec des instituts de sondage, comme il y a quatre ans ? Europe 1 ouvre le débat.

>> EN DIRECT -Suivez les dernières informations sur la présidentielle américaine

"Un échec abyssal des sondages"

Le duel Biden-Trump se révèle être très serré. Selon les derniers chiffres, le démocrate a remporté 227 grands électeurs, contre 213 pour le républicain. Un coude-à-coude à quelques encablures seulement des 270 grands électeurs nécessaires pour remporter l'élection. Si le résultat est encore incertain, sept États n'ayant pas achevé le dépouillement, Donald Trump a donc selon toute vraisemblance fait mentir les sondeurs, comme en 2016 contre Hillary Clinton.

"Le premier constat, c'est qu'on est face à un échec abyssal des sondages", confirmait jeudi midi sur Europe 1 Benjamin Haddad, chercheur en relations internationales. "Quel que soit le gagnant, on voit une image beauc...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :