Présidentielle américaine : le rigoureux procédé du vote par correspondance

L’élection présidentielle américaine a démarré mardi 3 novembre mais 100 millions d’Américains ont déjà voté auparavant. Pour cela, ils ont une case à cocher sur un papier qu’ils mettent dans une enveloppe bien identifiée et signée. Cette dernière est ensuite glissée dans une boîte aux lettres sécurisée. "Je ne me sentais pas assez en sécurité pour venir voter en personne à cause du Covid", révèle une femme dans sa voiture. Les bulletins tous scannés Ces boîtes aux lettres ont été relevées chaque jour par le bureau du superviseur de l’élection. Dans une pièce, plusieurs dizaines d’agents dépouillent les votes par correspondance. Chaque signature doit être vérifiée une par une, pour écarter toute fraude. Ensuite, les bulletins sont scannés. À partir ce moment-là, seul l’ordinateur détient le secret de l’élection. "Le soir de l’élection, on aura scanné la majorité des bulletins envoyés par la poste", explique Julie Marcus, superviseur des élections, dans le comté de Pinellas (Floride).