Présidentielle américaine : "Je ne suis pas persuadé qu'il y aura la moindre dérive, d'un côté comme de l'autre", relativise le spécialiste des Etats-Unis Jean-Eric Branaa

franceinfo
·1 min de lecture

"Je ne suis pas persuadé qu'il y aura la moindre dérive, d'un côté comme de l'autre", relativise sur franceinfo, mardi 3 novembre, Jean-Eric Branaa, spécialiste des États-Unis et maître de conférences à l'université Assas-Paris II, alors que le vote des Américains se termine ce mardi pour élire leur nouveau président, Donald Trump ou Joe Biden.

Jean-Eric Branaa reconnaît des "événements en marge de la campagne mais pas réellement de violences constatées". Selon le maître de conférences à l’université de Paris II Assas, le vote, qui a commencé par correspondance depuis le 18 septembre, se passe "plutôt bien". Il observe même que, pour les personnes qui se déplacent pour aller exprimer leur voix, "les longues files présentes devant les bureaux sont pacifiques".

La campagne n'a pas été si tendue que ça au regard des campagnes qu'on a pu avoir, et en particulier la dernière [2016] qui était bien plus violente, tant dans les paroles que dans les actes.

Jean-Eric Branaa

à franceinfo

Alors que de nombreux magasins se sont barricadés à New York ou Washington depuis quelques jours, Jean-Eric Branaa estime que c'est "parce qu'ils ont peur des manifestations et des dérives dans les manifestations qui sont maintenant courantes", mais il n'est pas persuadé "qu'il y aura la moindre dérive, d'un côté ni d'un autre".

Trump agite la menace d'un trucage

Ces troubles pourraient être alimentés en cas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi