Présidentielle américaine : malgré sa défaite, Donald Trump n'a pas tout perdu

·1 min de lecture

Malgré la victoire, les résultats de l'élection présidentielle américaine pourraient donner des maux de tête au nouveau président Joe Biden et à tout le camp démocrate. Car si l'ancien bras droit de Barack Obama s'est imposé au terme d'un scrutin longtemps indécis, son adversaire, le président sortant Donald Trump, a obtenu un score bien plus haut que prévu, et même réussi à élargir son socle électoral. Le milliardaire a rassemblé plus de 70 millions d'électeurs, soit 7 millions de plus qu'en 2016 et une progression de 10%. C'est presque la moitié des suffrages exprimés dans une élection qui a battu des records de participation. 

 

>> Suivez l'élection américaine en direct sur Europe1.fr

Trump progresse dans l'électorat noir

Ce bon score montre que, malgré tous ses défauts au yeux des experts, des diplomates et des médias, Trump n'a pas déçu ses partisans au cours de ses quatre années à la Maison Blanche. Et peu importe sa gestion controversée de la pandémie de coronavirus, sa politique migratoire dure et ses déclarations outrancières, il continue à mobiliser à droite comme aucun républicain depuis Ronald Reagan, et a même réussi à élargir son socle d'électeurs, parfois même dans des secteurs de la population qui ont plus que surpris les stratèges démocrates. 

Chez les électeurs noirs, par exemple, le président sortant progresse et passe de 8 à 12 %, avec une partie de la communauté directement touchée par les émeutes, et qui a été plus sensible à son discours sur la loi...


Lire la suite sur Europe1