Présidentielle américaine : qui l'emporte en cas d'égalité parfaite ?

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Joe Biden et Donald Trump pourraient devoir attendre plusieurs jours avant de connaître les résultats officiels. 
Joe Biden et Donald Trump pourraient devoir attendre plusieurs jours avant de connaître les résultats officiels.

Que se passera-t-il si Donald Trump et Joe Biden remportent chacun 269 grands électeurs sur 538 ? Alors que les résultats définitifs sont encore loin d'être connus, l'hypothèse d'une égalité parfaite entre les deux candidats n'est pas à exclure. Un tel cas de figure n'est survenu qu'une seule fois dans l'histoire des États-Unis? en 1800. Et pour trancher, une procédure complexe est mise en place, rapporte France Info.

La Constitution américaine est en effet très claire : si aucun vainqueur n'est élu par le collège électoral, c'est la Chambre des représentants qui aura la lourde charge de nommer le président. Les démocrates y étant majoritaires, il est tentant de penser que Joe Biden l'emporterait alors aisément. Seulement, chacun des 435 députés ne vote pas individuellement puisque les représentants sont regroupés par État. Chaque État représente un vote et le premier candidat à atteindre 26 voix est élu. À ce jeu-là, c'est donc bien Donald Trump qui serait avantagé, puisque les républicains occupent plus d'États que les démocrates.

Lire aussi EN DIRECT. Présidentielle américaine : six États qui peuvent tout changer

Dans l'histoire américaine, l'égalité parfaite entre deux candidats ne s'est produite qu'une fois, en 1800, rappelle Le Figaro. À cette époque, la Constitution voulait que le président et le vice-président soient élus ensemble : le candidat arrivé en tête devenait président et le second, vice-président. Ainsi, en 1800, Thomas Jefferson et Aaron Bu [...] Lire la suite