Présidentielle américaine : l'Arizona, terre de conquête démocrate

·1 min de lecture

Les montagnes majestueuses de couleur ocre, synonymes des grands espaces qui ont vu naître et grandir les folklores et noirceurs du Grand Ouest américain, pourraient fort bien illustrer une nouvelle page d'histoire de l'Amérique. Celle de demain, celle rêvée par une jeunesse ouverte aux changements et au brassage culturel. Le 3 novembre 2020, une autre Amérique a continué à grandir dans ces Etats du Sud-Ouest qui changent. Dans la douleur mais résolument, notamment chez les latinos et les Amérindiens.

Lire aussi - Présidentielle américaine : où en sont les recours de Donald Trump?

"We may be the bellwether" ("Il se peut que nous soyons devenus le baromètre du pays"). C'est en ces termes optimistes que certains qualifient le score de Joe Biden en Arizona. Même avec une toute petite marge, 49,4% pour Joe Biden contre 49,1% pour Donald Trump, ce n'est pas rien. Cet Etat n'avait pas voté démocrate à une présidentielle depuis la victoire de Bill Clinton en 1996. Avec l'aide de milliers de jeunes venus de la côte ouest s'installer plus à l'intérieur des terres du fait du coût de la vie en Californie, l'Arizona a glissé du rouge au bleu. La quasi-victoire de Beto O'Rourke face à Ted Cruz pour l'élection sénatoriale de 2018 en était un signe annonciateur.

Lire aussi - Election américaine : voici les deux leçons à retenir de ce scrutin

Deux ans plus tard, le score très serré et contesté par le camp républicain marque malgré tout un changement majeur. L'avocat Martín Quezada, 43 ans, él...


Lire la suite sur LeJDD