Présidentielle américaine : "L'ambiance est à une crispation maximale", décrit l'écrivaine Alice Kaplan

Dans son tract Turbulences USA 2016-2020, l'auteur Alice Kaplan revient sur les quatre années au pouvoir de Donald Trump. Un dernier "épisode" où les scénaristes auraient "fourré le plus de désastres possibles" pour créer de la demande la saison suivante ? "J'ai bouclé mon tract en septembre, puis il y a la mort de la juge Ruth Bader Ginsburg, la nomination d'un juge d'extrême droite qui menace l'équilibre de la Cour suprême (…) puis Trump atteint du Covid-19 qui se vante de l'avoir vaincu par sa virile personne, et j'en passe. Aujourd'hui, j'entends parler des commerces à New York qui mettent des barrières, on a eu des camions qui traversaient ma petite ville de façon très agressive avec des bannières Trump, l'ambiance est à une crispation maximale", explique-t-elle sur franceinfo lundi 2 novembre. Egalité et droits Mais ces derniers ingrédients poussent les Américains à aller voter. "Je n'ai jamais connu ça, que les gens ont vraiment le sentiment que l'avenir du pays est en question : allons-nous continuer à vivre sous un régime autoritaire ou pouvons-nous revenir aux bases de notre démocratie avec un gouvernement représentatif, avec nos valeurs d'égalité et le droit à la différence dans l'égalité ?", se demande l'écrivaine et historienne. "Chacun a devant sa maison un placard pour un candidat ou un autre (…) on sait à peu près qui va voter pour qui. Beaucoup de gens ont milité de façon très modeste en écrivant des cartes postales pour encourager le vote dans différents Etats", se félicite Alice Kaplan.