Présidentielle américaine : Kamala Harris devient la première femme vice-présidente des États-Unis

Complément idéal de Joe Biden, énergique, combattive, Kamala Harris a imposé sa personnalité décontractée, mais aussi ferme, notamment lors du débat des candidats à la vice-présidence. Procureure devenue sénatrice de Californie, Kamala Harris est entrée en politique il y a quatre ans seulement. Elle a notamment été reconnue pour sa pugnacité en commission d'enquête. Née d'une mère indienne et d'un père jamaïcain, elle a permis à Joe Biden de se rapprocher des minorités tout en apportant son enthousiasme à la campagne. Des concurrents devenus partenaires À 56 ans, elle danse avec ses fans et se filme en train de cuisiner, tout en simplicité. Avant d'être partenaires, Kamala Harris et Joe Biden ont été rivaux dans la course à l'investiture démocrate. La sénatrice l'a prise à partie plusieurs fois, notamment au sujet de son programme de santé. Mais une fois ralliée, elle a tu ses critiques pour devenir la première candidate noire à la vice-présidence. Elle pourrait également devenir la première femme à entrer à la Maison-Blanche en cas de problème de santé de Joe Biden, ou tout simplement lors de la prochaine élection présidentielle.