Présidentielle américaine: Joe Biden persiste à défendre sa candidature en interview

Le président américain Joe Biden a continué à défendre son acuité mentale et sa capacité à gouverner le pays pour un second mandat, lors d'une interview vendredi sur la chaîne ABC.

« Personne n'est plus qualifié que moi » pour « gagner » l'élection, a affirmé le dirigeant de 81 ans lors de cet entretien d'une vingtaine de minutes, niant la réalité des sondages qui le placent en nette difficulté face à Donald Trump. Lors de son échange avec le journaliste George Stephanopoulos, crucial pour le maintien de sa candidature, le président a esquivé à plusieurs reprises la question de savoir si son état physique et mental s'était dégradé durant son mandat.

Il ne s'est pas non plus engagé à se soumettre à des évaluations médicales indépendantes, assurant qu'être président équivalait à passer « un test cognitif chaque jour dans tout ce que je fais ». Or ce sont bien ses capacités cognitives qui font l'objet de très vives discussions, depuis son débat catastrophique face à Donald Trump, jeudi 27 juin. « Non seulement je fais campagne, mais je dirige le monde, a jouté le président. Ça a l’air exagéré, mais par exemple aujourd’hui avant de venir, j’ai parlé au Premier ministre Netanyahu, au nouveau Premier ministre Anglais, je fais face à Poutine. Il ne se passe pas un jour sans que je prenne ces décisions, chaque jour. »

À lire aussiÀ la Une: le président américain Joe Biden toujours sur la corde raide


Lire la suite sur RFI