Présidentielle américaine : impact mitigé du mouvement Black Lives Matter

Pendant plusieurs semaines, l’émotion était vive aux États-Unis. Les décès de personnes noires avaient entraîné de nombreuses manifestations organisées par le mouvement Black Lives Matter. Pour autant, le racisme n’a pas été l’un des sujets les plus discutés lors du duel entre Joe Biden et Donald Trump. Si des rassemblements ont eu lieu, l’impact dans les urnes est à relativiser. Pas de réel changement de mentalités Dans le Kentucky, État où le décès de Breonna Taylor avait suscité tristesse et indignation, les votes se sont malgré tout tournés à nouveau vers Donald Trump. L’historien et spécialiste des États-Unis Pap Ndiaye parle d’une demi-réussite seulement pour le mouvement Black Lives Matter qui "n’a pas fait basculer des États historiquement républicains, mais il a ramené dans le giron démocrate des États qui avaient basculé du côté de Trump il y a quatre ans comme le Michigan, éventuellement le Wisconsin avec Milwaukee et peut-être la Pennsylvanie."