Présidentielle américaine : une guerre de communication inédite

Tweet contre tweet, déclaration contre déclaration ; à la bataille dans les urnes s'ajoute celle de la communication aux États-Unis, mercredi 4 novembre. Après une courte nuit, alors que le dépouillement du vote par correspondance continue, Donald Trump ouvre les hostilités sur Twitter. "Hier soir, je menais dans de nombreux États. Puis, un par un, ils ont commencé à disparaître, comme par magie, à mesure que des bulletins de votes surprises étaient comptabilisés. TRÈS ÉTRANGE", a écrit l'actuel président du pays. "Nous ne nous accorderons aucun répit" 7 minutes plus tard, Joe Biden contre-attaque, en publiant : "Nous ne nous accorderons aucun répit, jusqu'à ce que chaque bulletin de vote soit compté". Une guerre de communication inédite, malgré l'absence de résultats définitifs. Depuis mardi 3 novembre au soir, chaque candidat essaie d'apparaître comme le nouveau vainqueur, plongeant ainsi les Américains dans l'incertitude.